Homologation RVF400 : étape 2, le rendez-vous DRIEE

Une fois une première revue et préparation de votre NC35, il vous faudra prendre rendez-vous avec la DRIEE de votre région. Pour moi, cela se passe à Nanterre, facile d’accès, mais la première fois pas évident à trouver !

Bien entendu, votre véhicule doit être assuré auprès de votre gentil assureur. Pas de problème avec la MAAF qui a bien ce véhicule dans son fichier, et pour le prix d’un 400 Bandit ! Donc tout à fait raisonnable (un peu plus de 100 euros / an pour les curieux, avec tous les bonus qui vont bien évidemment)

Pour prendre rendez-vous, il vous faut envoyer un message avec le dossier RTI02.8 complet (au mieux), pour qu’ils puissent vous contacter et prendre rendez-vous.

Dans l’ordre des pièces demandées :

  • Pièce 1 : demande de réception à titre isolé, à rédiger de votre part.
  • Pièce 2 : origine de la propriété. Si vous l’avez achetée à l’étranger, pensez à joindre la carte grise originale (V5C au UK par exemple), le certificat de détaxe obtenu auprès de votre SIE, et par exemple la lettre de construction (letter of manufacturer précisant la date et le lieu exacts de construction). Prévoir de faire remplir par le vendeur un certificat de cession au format français, à savoir le CERFA 13754, même si le vendeur n’y comprend rien, et pour ma part j’ai fait aussi signer un acte de vente dans la langue du vendeur pour justificatif (en anglais, ca va encore 😉 )
  • Pièce 3 : attestation de conformité Honda. Ne cherchez pas, vous n’en aurez pas… J’ai même envoyé un recommandé au siège de Honda à Tokyo (Japon), puis me suis fait remonter les bretelles par Honda France (je leur avais déjà demandé et ils m’avaient répondu que ce véhicule ne pouvait être réceptionné par type, ie par le constructeur pour faire court). Du coup, demandez un certificat de NON conformité pour le joindre à la demande de réception. Cela signifie que tous les tests devront être réalisés, ce qui n’est finalement pas surprenant.
  • Pièce 4 : justificatif de conformité. Document fourni par l’UTAC à l’issue des tests
  • Pièce 5 : bulletin de pesée. Document fourni par l’UTAX à l’issue des tests.
  • Pièce 6 : Notice descriptive et simplifiée du véhicule et annexes. Ce document est à remplir par vos soins avec le maximum de précision, et bonne nouvelle, pour tous les NC35, y compris RR ou RT, les informations sont les mêmes. J’ai essayé d’entrer en contact avec une personne qui avait déjà fait l’homologation, et impossible d’obtenir de sa part quelconque information. Vous avez de la change, je vous le partage
  • Pièce 7 : photos et plans du véhicule. L’important est de prendre le numéro de série sur le cadre, le numéro de série du moteur visible entre le cadre et le carenage côté droit, toute plaque présente sur le véhicule permettant d’informer de ses caractéristiques, et des vues av, ar, latérales et au dessus.
  • Pièces 8, 9, 10 et 11 : non disponibles car non fournies par Honda France.

J’ai reçu des remarques avant la prise de rendez-vous, que j’ai intégrées dans les points ci dessus. Pour information, il s’agissait :

  1. De fournir la ou les photos des différentes étiquettes ou plaques posées sur la moto
  2. De justifier la vitesse maximale, le volume réservoir, la dimension des pneumatiques à l’aide des documents en ma possession. Pour cette question, j’ai fait un extrait du manuel en japonais, où, par chance, les caractéristiques demandées sont des chiffres lisibles (pas eu besoin de faire une traduction officielle). Pour la vitesse maximale, j’ai fourni un tableau calculant la vitesse maximale du véhicule en fonction des tours moteur et des rapports de démultiplication présents dans le manuel.
  3. J’ai expliqué le fonctionnement des feux « permanents » (pas de commodo pour allumer les feux de croisements, ceux ci sont allumés en permanence). Cela n’a pas posé problème.

Bilan des courses : rendez vous #1 le 27/06/2019 ! C’est important pour évaluer le temps d’homologation, jusqu’à la réception du fameux sésame, le certificat d’immatriculation !